Communiqué de Presse
Mesdames, messieurs, Nous vous remercions de votre présence à notre conférence de presse dont le thème est les élections européennes du 26 mai prochain. Comme vous le savez, le Parti Communiste Français soutient la liste conduite par monsieur Ian BROSSAT, adjoint communiste à la Mairie de Paris, membre de la direction nationale du PCF. La décision qui a été prise de présenter cette liste constitue un événement très important dans la vie politique de notre pays, et marque un changement de stratégie issu des décisions du Congrès du PCF du mois de novembre 2018, consistant à rompre avec l’absence de candidat ou de listes communistes aux élections, avec un effacement qui a conduit à un grave affaiblissement de son influence conjointement à un grand affaiblissement du mouvement social en France, aux graves conséquences pour les conditions de vie et de travail de très nombreux françaises et français. Ces affaiblissements ont conduit à l’aggravation des politiques ultra libérales mises en œuvre depuis des décennies par les gouvernements de droite et socialistes qui se sont succédés, politiques au service du Medef et des marchés financiers, que le président de la République Emmanuel Macron pousse à leur paroxysme depuis son élection de mai 2017. L’explosion des mouvements sociaux depuis plusieurs mois, auquel l’exécutif ne répond pas par de fortes mesures économiques et sociales de progrès, illustre le rejet massif de cette politique insupportable pour les classes populaires et moyennes mais très généreuse pour les nantis, les riches et les ultra riches Le PCF soutien sans réserve toutes les luttes des travailleurs actifs et retraités, des privés d’emploi, des jeunes, tous victimes de cette politique impitoyable pour les faibles, de ce recul de société, et propose des solutions sociales, économiques, écologiques de nature à dépasser le système capitaliste qui connait une importante crise et le conduit à avoir recours aux pires extrémités, y compris par l’instauration d’un régime anti démocratique et policier. La liste conduite par Ian BROSSAT comprend une majorité d’ouvriers, d’employés, de techniciens, de cadres, d’intellectuels, de retraités, d’écologistes:  c’est une liste très représentative du monde du travail, qui est porteuse de leurs besoins et de leurs aspirations, qui traduit les revendications qu’ils manifestent avec force aussi bien dans le mouvement des gilets jaunes que dans les mobilisations des gilets rouges, des blouses blanches, des robes noires, des bleus de travail, dans les entreprises et dans les rues. Les militants et les adhérents du PCF sont désormais pleinement engagés dans une campagne électorale tous azimuts, auprès des travailleurs et des populations, pour expliquer clairement la nocivité de la politique du pouvoir partagée par la droite et l’extrême droite au-delà de son discours populiste qui cache ses positions constantes en faveur du capital. Ils s’emploient aussi à démontrer que la poursuite des politiques européennes actuelles ne peut en aucun cas permettre une amélioration de la situation économique et sociale  de la France, bien au contraire, et qu’il convient de profondément transformer le pilotage de l’Union Européenne pour mettre en œuvre une politique sociale, solidaire, démocratique, écologique, au service des intérêts des peuples. Le PCF a été le seul à appeler à voter NON au référendum de 2005 sur le néfaste traité de Maastricht, comme il a poursuivi  fermement ce positionnement en refusant les traités européens qui ont suivi, car ces traités constituent une aggravation très importante des politiques mises en oeuvre par la Commission et le Parlement européen et appliquées sans hésitation par Macron. Là encore, le PCF met en avant des propositions économiques et sociales pour une nouvelle Europe, débarrassée de la domination sans partage de la finance et de la soumission aux Etats Unis de Trump dont Emmanuel Macron applique avec zèle les diktats économiques et militaires. La présence de nombreux députés issus de la liste conduite par Ian BROSSAT au sein du Parlement Européen sera une garantie que la voix du peuple Français y sera portée sans faiblesse, que la politique libérale de classe infligée aux travailleurs actifs et retraités, aux jeunes, sera combattue avec opiniâtreté. Les élus communistes, dans toutes les instances politiques, au parlement, dans les collectivités territoriales, ont toujours fait la démonstration que l’on peut compter sur eux en toutes circonstances pour défendre les intérêts des françaises et des français. Il en sera de même au Parlement Européen. La Fédération du var du PCF s’est mise en ordre de bataille pour conduire une campagne offensive en faveur du vote pour la liste conduite par Ian BRSSAT. Ses militants sont à l’œuvre sur le terrain, dans les entreprise, dans les villes et les quartiers, sur les lieux de vie, pour distribuer des tracts appelant à voter pour la liste intitulée L’EUROPE DES GENS,PAS L’EUROPE DE L’ARGENT, pour aller à la rencontre des travailleurs, des retraités, des jeunes, des mères de famille, et ouvrir le débat sur l’intérêt qu’il y a pour toutes ces personnes de ne pas s‘abstenir le 26 mai, de voter pour la liste de Ian BROSSAT, c’est-à-dire de voter pour eux. Notre Fédération a décidé de constituer un Comité de soutien à cette liste comprenant plusieurs centaines de syndicalistes de toute obédience, de personnalités varoises, de citoyens adhérents ou pas du PCF, qui veulent faire connaitre publiquement un appel à voter pour la liste conduite par Ian BROSSAT. Danielle De March, députée honoraire du Parlement européen, au passé de militante et responsable politique et syndicale très connue des varoises et des varois, toujours engagée dans les luttes pour la paix dans le monde et contre le danger des armes nucléaires, préside ce Comité de soutien :  indisponible aujourd’hui pour des contraintes personnelles, elle veut affirmer avec les 350 autres membres du Comité de soutien varois toute l’importance qu’il y a pour le monde du travail à voter massivement pour la liste conduite par Ian BROSSAT. C’est avec confiance et persévérance que notre Fédération du var, avec ses militants et ses adhérents, va conduire jusqu’au 26 mai sa campagne électorale, pour construire les conditions d’un engagement résolu sur le chemin du dépassement du système capitaliste et la transformation progressiste de la société plus que jamais à l’ordre du jour. La liste comporte à ce jour 352 noms parmi lesquels 100 syndicalistes, 60 enseignants une moitié de non adhérents au parti communiste. Je vous remercie de votre attention et nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.